Hôtels
Ville de destination
Arrivée le Départ le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Nombre d'étoiles 
Voitures
Ville de destination
Début de location :
à
Fin de location :
à
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Dernieres minutes
Promos
MONGUIDE DU LIBAN

Ici

LA-BAS

PARTOUT

Goûter le Tamr

par Carine MANSOUR

Dattes sur le marché à Tripoli par Verena Artinger - Mon Liban
Dattes sur le marché à Tripoli par Verena Artinger - Mon Liban

Le tamr (datte), appelé aussi balah, fruit du palmier, est un incontournable des desserts libanais. Depuis plus de 4000 ans, il fait partie intégrante de l’alimentation quotidienne des Arabes, de la Mésopotamie à l’Egypte, en passant par la péninsule arabique. En effet, ce fruit, à fort indice glycémique, riche en fibres et en fer, facile à emporter, était particulièrement apprécié par les tribus nomades du désert.

Très tôt, le Liban s’est emparé de ce succulent ingrédient et l’a accommodé de mille et une manières. Mis à part le fruit sec, qui se déguste à toute heure, notamment en en-cas, les deux utilisations les plus courantes du tamr sont la confiture, « mrabba tamr », et en pâtisserie « maalmoul bi tamr ». Ces galettes farcies aux dattes, de forme hémisphérique, sont décorées à la main à l’aide d’une pince ou élaborées dans des moules spéciaux en bois. Elles sont servies traditionnellement à l’occasion des fêtes de Pâques et durant le mois du Ramadan


Liban à mon écoute

Newsletter libanaise