Hôtels
Ville de destination
Arrivée le Départ le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Nombre d'étoiles 
Voitures
Ville de destination
Début de location :
à
Fin de location :
à
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Dernieres minutes
Promos
MONGUIDE DU LIBAN

Ici

LA-BAS

PARTOUT

Beiteddine

par Carine MANSOUR

Palais de Beiteddine par Olivier Galibert - Mon Liban
Palais de Beiteddine par Olivier Galibert - Mon Liban

Beiteddine ou « maison de la religion », est un petit village à 860 m d’altitude du Chouf, montagne boisée du Mont-Liban, au sud-est du pays. Il est célèbre pour son palais, un joyau architectural arabo-baroque, en quelque sorte l’équivalent libanais de l’Alhambra.

L’histoire du palais est liée à celle de l’émirat du Chouf, qui fut durant plusieurs siècles, sous les Ottomans, le siège d’un pouvoir autonome. Ce pouvoir atteint son apogée au XVIIe siècle, lorsque Fakhreddine II annexe la Bekaa, Saida, le Keserwan et Beyrouth et conclut même une alliance commerciale et militaire avec la Toscane.
 
A la fin du XVIIIe siècle, après une période tumultueuse, c’est sous l’émir Bachir Chehab que le Chouf recouvre sa puissance, dominant tout le Mont-Liban ainsi que la Bekaa. Grand bâtisseur, l’émir Bachir fait construire des routes et des ponts et, à Beiteddine, ce somptueux palais.
 
La construction durera 30 ans. L’émir fait venir les meilleurs artisans de Damas et d’Alep, ainsi que des architectes italiens. D’où l’éclectisme de l’édifice, qui intègre des éléments de l’art arabe traditionnel et du baroque italien.
 
Chrétien par baptême et musulman par mariage, l’émir Bachir inclut dans ce palais une chapelle et une mosquée, ainsi que de magnifiques hammams et de somptueux salons aux allures de contes des 1001 nuits, où il accueille notamment voyageurs, poètes, écrivains et musiciens.
 
Le palais de Beiteddine est déclaré monument national en 1934. En 1943, à l’indépendance du Liban, il devient la résidence estivale des présidents de la république. Endommagé par la guerre, il est restauré en 1994.
 
C’est entre ses murs et dans ses cours que se déroule, durant les mois de juillet et d’août, le fameux festival de Beiteddine. Ce festival, dont la première édition date de 1985, en pleine guerre, a progressivement pris une envergure internationale, notamment depuis 1997.
 
Découvrez Beiteddine à travers notre excursion à Beitteddine et Deir El Kamar !

Liban à mon écoute

Newsletter libanaise